Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 13:08

 

 

Al-Hasan al-Basri : Al-Hajjâj ibn Yûsuf est le Châtiment d'Allâh

 

الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام علا رسوله الأمين وبعد 

 

La grande majorité des groupes qui existent actuellement dans le champ de la da’wah, essaient de gagner les sentiments et le soutien de la population en se focalisant sur les dirigeants et en les pointant du doigt. Ils en font les boucs-émissaires responsables de toutes les calamités, de tous les maux et tous les problèmes qui touchent la Ummah. Par suite, ces groupes bâtissent leur méthodologie de réforme autour des idées de coup d'État, de révolution et de remplacement des gouvernements. Tout cela a pour base l'ignorance de la Charī’ah et l'ignorance de la Sagesse divine d'Allāh, et c'est une façon de voir les choses qui est fondée sur une mauvaise ‘aqīdah (croyance) sous-jacente.

 

Ibn Sa’d relate dans son livre Tabaqāt al-Kubra (7/163-165) :

 

 Un groupe de musulmans vint trouver al-Hasan al-Basri, cherchant un verdict pour se rebeller contre al-Hajjāj [un dirigeant tyrannique et despotique]. Ils dirent : « Ô Abu Sa’īd ! Que dis-tu sur le fait de combattre cet oppresseur qui a verser illégalement le sang et pris illégalement les richesses et a fait ceci et cela ? » Al-Hasan répondit : « Je soutiens que l'on ne doit pas le combattre. Si c'est un châtiment d'Allāh, vous ne serez alors pas capables de le retirer par vos épées. Si c'est une épreuve d'Allāh, soyez patients jusqu'à ce que le jugement d'Allāh vienne, et Il est le meilleur des juges. » Ils quittèrent donc al-Hasan, en désaccord avec lui, et se rebellèrent contre al-Hajjāj - alors al-Hajjāj les tua tous. Al-Hasan disait : « Si les gens avaient de la patience quand ils sont éprouvés par leur dirigeant injuste, il ne faudrait pas longtemps avant qu'Allāh ne leur donne une issue. Mais ils se précipitent toujours à leurs épées, alors ils sont abandonnés avec leurs épées. Par Allāh ! Ils n'ont jamais rien apporté de bien. »

 

 

Dans Minhaj us-Sunnah (4/528) de Cheikh al-Islam Ibn Taymiyyah, il est rapporté d'al-Hasan al-Basri (d.110) la parole suivante :

 

 En vérité, al-Hajjāj est le châtiment d'Allāh. Alors ne repoussez pas le châtiment d'Allāh de vos propres mains. Mais vous devez vous soumettre et faire montre d'humilité, car Allāh le Très-Haut a dit : { Nous les avons certes saisis du châtiment, mais ils ne se sont pas faits humbles devant leur Seigneur, ni n'ont supplié (Allāh) en se soumettant à Lui. } (Al-Mu'minun 23:76)

 

 

Dans Adāb Hasan al-Basri de Ibn al-Jawzi il est rapporté (pp.119-120) que al-Hasan al-Basri a dit :

 

 Sache – qu'Allāh te pardonne – que la tyrannie des rois est une rétribution (niqmah) parmi les rétributions d'Allâh le Très-Haut. Il ne faut pas faire face aux rétributions d'Allāh avec l'épée, mais il faut y faire face avec taqwā, et on les repousse par les invocations et le repentir, le remords (inābah) et l'abstention des péchés. En vérité quand les châtiments d'Allāh sont accueillis avec l'épée, ils sont plus durs. Et Mālik ibn Dīnār m'a rapporté qu'al-Hajjāj (Ibn Yūsuf) disait : « Sache que chaque fois que tu commets un péché, Allāh amènera un châtiment venant de ton dirigeant (sultān) ». On m'a aussi dit que quelqu'un avait dit à al-Hajjāj : « Comment peut-tu faire ceci et cela avec la Ummah de Muhammad (sallAllāhu ‘alayhi wa sallam) ? » À quoi il a répondu : « C'est parce que je suis un châtiment d'Allāh pour les gens de l'Irāq, à cause de ce qu'ils ont innové dans leur religion, et à cause des ordres de leur Prophète (‘alayhi-s-salām) qu'ils ont abandonnés. »

 

 

Tous les groupes qui sont apparus au 20ème siècle et qui prétendent vouloir rectifier la Ummah, sont tombés dans la déviation dans leur méthodes de réforme, et ils n'ont pas jugé par ce qu'Allāh a révélé, dans leur compréhension, dans leur méthodologie et dans leur prédication. Ces groupes pensent à tort qu'en faisant tomber un dirigeant ou un gouvernement, ils peuvent instaurer la loi d'Allāh, ou qu'ils peuvent l'instaurer en constituant des partis politiques pour mener des coups d'états et des révolutions. Ils feignent de ne pas voir, ou sous-estiment le fait que les musulmans sont très loin de l'Islām qui a apporté honneur et victoire aux Compagnons, mais que leur Islām est entaché d'innovations, de déviations, de philosophies et d'idéologies étrangères dans les domaines de la ‘aqīdah (croyance), de la ‘ibādah (adoration), du manhaj (méthodologie) et de la siyāsah (politique). L'Islām altéré qu'ils suivent n'a par conséquent pas le même effet quant il s'agit d'obtenir l'aide et le soutien d'Allāh et qu'Il accorde le succès, que l'Islām pur des Compagnons, avec sa pureté dans la croyance, dans le tawhīd.

 

L'activité de ces groupes disant rectifier la Ummah, est fondée sur des méthodologies contraires au Livre, à la Sunnah et à la voie des Pieux Prédecesseurs dont Allāh a fait de la croyance et de la méthodologie un critère de vérité dans toutes les questions de la religion.

 

 

 

Source : www.Manhaj.com

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

                        bm-copie-1.jpg

◐ Rechercher ◑

Au nom d'Allah , le Clément et le Miséricordieux
Louange à Allah , Dieu de l'univers et de tous les hommes
 Vous êtes sur Hadaf al Akhira™  

 " La Salafiyyah n'est pas des Personnes mais plûtot une Croyance et une Voie" 
 Sheikh 'Ubayd al Jabiri