Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 23:40
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 10:47
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 10:40
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 09:35

 


 

 Dans la langue arabe

الطاغوت : الطاغي المعتدي أو كثير الطغيان و كل رأس في الضلال يصرف عن طريق الخير والشيطان والكاهن 
المعجم الوسيط ج 2 ص 558

 

 

 

Le Taghout : C'est celui qui dépasse les limites, ou qui a beaucoup de déviance et tout meneur dans l'égarement, qui détourne les gens du bien, ça désigne également le diable et le devin. (Al-Mou'Jam Al-Wassit tome 2 page 558)

 

 

 Dans la législation

Les savants ont donné differentes définition du mot Taghout, vous trouverez le résultat dans ce fichier PDF, mais voici les définition les plus générales, celles qu'on donné l'imâm Tabari, Ibn Taymiya et ibn Al-Qaym qu'Allah leur fasse miséricorde.

l'imâm Tabari : 

والصواب من القول عندي في الطاغوت أنه كل ذي طغيان على الله فعبد من دونه إما بقهر منه لمن عبده وإما بطاعة ممن عبده له إنسانا كان ذلك المعبود أو شيطانا أو وثنا أو صنما أو كائنا ما كان من شيء 
تفسير الطبري ج 3 ص 18

 

 

 La définition exacte du Taghout c'est tout entité qui dépasse ou par qui on dépasse les limite d'Allah, que cette entité soit adoré de force par la tyrannie qu'elle exerce sur ses adepte, ou bien qu'elle soit obéi volontairement et librement par ces derniers. Et cela est valable quel que soit cette entité : un humain, un Chaytan, une statue ou autre.

Tasfir Tabari (3/18)

 

 

وذلك أن الجبت والطاغوت اسمان لكل معظم بعبادة من دون الله أو طاعة أو خضوع له كائنا ما كان ذلك المعظم من حجر أو إنسان أو شيطان وإذ كان ذلك كذلك وكانت الأصنام التي كانت الجاهلية تعبدها كانت معظمة بالعبادة من دون الله فقد كانت جبوتا وطواغيت وكذلك الشياطين التي كانت الكفار تطيعها في معصية الله وكذلك الساحر والكاهن اللذان كان مقبولا منهما ما قالا في أهل الشرك بالله وكذلك حيي بن أخطب وكعب بن الأشرف لأنهما كانا مطاعين في أهل ملتهما من اليهود في معصية الله والكفر به وبرسوله فكانا جبتين وطاغوتين 
تفسير الطبري ج 5 ص 133

 

 

Et cela parce que le Jibt et le Taghout sont deux appellations qui désignes toute entité glorifiée par adoration à la place d'Allah, ou bien par obéissance, ou bien par soumission à son égare , quel que soit cette entité : une pierre, un humain ou un Chaytan. Ainsi les statues que les gens de la Jâhiliyya adoraient était donc glorifiées par cette adoration au lieu d’Allah ce qui fait de ces statues des Jibt et des Taghout, de même pour les Chayâtines auxquelles les mécréants obéissaient dans la désobéissance d’Allah, de même pour les sorciers et les médiums dont les paroles étaient acceptées chez les polythéistes, de même pour Yahya ibn Akhtab et Ka’b ibn Al-Achraf car les juifs leur obéissaient dans la désobéissance, le Koufr envers Allah et sont messager, ils sont donc tout deux des Jibt et des Taghout. 

Tafsir Tabari (5/133)

 

 

 Ibn Taymiya : 

والطاغوت فعلوت من الطغيان كما أن الملكوت فعلوت من الملك والرحموت والرهبوت والرغبوت فعلوت من الرحمة والرهبة والرغبة والطغيان مجاوزة الحد وهو الظلم والبغى فالمعبود من دون الله اذا لم يكن كارها لذلك طاغوت ولهذا سمى النبى الأصنام طواغيت فى الحديث الصحيح لما قال : "ويتبع من يعبد الطواغيت الطواغيت" والمطاع فى معصية الله والمطاع فى اتباع غير الهدى ودين الحق سواء كان مقبولا خبره المخالف لكتاب الله أو مطاعا امره المخالف لأمر الله هو طاغوت ولهذا سمى من تحوكم إليه من حاكم بغير كتاب الله طاغوت وسمى الله فرعون وعادا طغاة 
كتب ورسائل وفتاوى ابن تيمية في الفقه ج 28 ص 201

 

 

Le mot « Tâghout » est de la forme « Fa3lout » dérivé du mot « Toughyân » […] et Toughyan signifie : dépasser la limite. C’est l’injustice et la tyrannie. Par conséquent, Si celui qui est adoré à la place d’Allah ne déteste  pas cette adoration il est un Taghout. C’est pour cela que le prophète ‘alayhi wa sallam a nommé les statues « Tawaghits » dans le hadith authentique : « Et tous les adorateurs de Tawaghits suivrons les tawaghits », ainsi que celui qui est obéi dans la désobéissance d’Allah, celui qui est obéi dans un chemin et une religion autre que celui de la vérité, peu importe que cette obéissance s’exerce dans l’acceptation d’une parole contredisant le Livre d’Allah ou dans l’accomplissement d’un acte contredisant l’injonction d’Allah, c’est un Taghout. C’est pour cela que fut nommé Taghout celui que l’on prend pour juge et qui juge avec autre chose que le livre d’Allah, et que Pharaon et ‘Ad furent nommés Toughat. 

Les livres, articles et Fatwa de Ibn Taymiya dans le Fiqh (28/201)

 

Toute ces définitions parlent du Taghout qui ordonne la désobéissance d'Allah. La question est de savoir de quel désobéissance ils parlent. Parlent t'ils uniquement de la mécréance ou bien englobent ils également les grands péchés qui ne sont pas des mécréances ?

En tout cas, dans tout les exemples qu'ils donnent le Taghout est un mécréant. Il n'y a pas de parole claire pour dire que l'on peut désigner un musulman menant à la désobéissance et à l'égarement de Taghout.

Il y a un Athar authentique qui semble démontrer que ce mot est reservé pour désigner les mécréants :

" قلت لجابر بن عبدالله : أفي أهل القبلة طواغيت ؟ قال لا 

قلت : أكنتم تدعون أحدا من أهل القبلة مشركا ؟ قال لا" 
اعتقاد أهل السنة ج 6 ص 1075

 

 

Souleiman Al-Yachkari a dit : je demandi à Jâbir ibn 'abdillah : existe t'il des Tawâghit parmis les musulmans. il répondit : Non! Je demanda : est ce que vous nommiez certains musulmans "Mouchrikin", il répondit : Non! 

CharH i'tiqad alhi sounnah de Al-LAlikâ-i (6/1078, numéro du athar 2008)

 

 Même si d'un point de vu linguistique il est possible de qualifier un innovateur musulman de Taghout parce qu'il est un meneur à l'égarement, il semble que dans la pratique les savants ne l'on utilisé que pour désigner le mécréant. Allah est le plus savant.

Demander le jugement du Taghout, obéir au taghout ou adoré le Taghout ne fait pas forcement de vous un Taghout.

Si les savants ont utilisé le mot Taghout pour désigné uniquement les mécréants, il n'en reste pas moins qu'ils ne considèrent pas Taghout tout individu qui demande le jugement du Taghout, ou suit le Taghout, ou adore le Taghout.

Et lorsque le mot Taghout n'est pas utilisé pour désigner un individu, il ne désigne pas forcement un objet menant à la grande mécréance :

Saalih al Fawzan : 

Le premier Taghout c'est le Chaytan car il est à la base de tous les Tawâghits [...] Et l'adoration du Chaytan se fait en lui obéissant. Celui qui lui obei l'a alors adoré. Cette adoration peut revétir plusieurs formes : certaines atteindrons le niveau du Koufr et du Chirk et d'autres moins que cela, en fonction du degré d'obéissance au Chaytan. Donc tout les péchés sont des obéissances au Chaytan, et la pire d'entre elles est le Chirk.

Ma3na taghut page 24

Et même si quelqu'un rétorque qu’il n’adore pas le Chaytan nous lui répondons : 
Si tu lui obéi et lui est soumis alors tu l’adore, que tu le veuille ou non. Celui qui n’adore pas le Chaytan c’est celui qui le contredit et lui désobéi. C’est celui-ci qui n’adore pas le Chaytan. Mais l’adoration du Chaytan peut atteindre la mécréance qui fait sortir de la religion ou moins que cela. Mais elles sont toutes des obéissances au Chaytan.

 

La signification du Taghout page 25

 

قال عبد اللطيف بن عبد الرحمن بن حسن بن محمد بن عبد الوهاب : وإنما يحرم التحكيم إذا كان المستند إلى شريعة باطلة تخالف الكتاب والسنة، كأحكام اليونان والإفرنج والتتر وقوانينهم التي مصدرها آراؤهم وأهواؤهم، وكذلك سوالف البادية وعاداتهم الجارية. فمن استحل الحكم بهذا في الدماء أو غيرها فهو كافر. قال تعالى: ومن لم يحكم بما أنزل الله فأولئك هم الكافرون [المائدة: من الآية44]، وهذه الآية ذكر فيها بعض المفسرين: أن الكفر المراد هنا كفر دون الكفر الأكبر،لأنهم فهموا أنها تتناول من حكم بغير ما أنزل الله، وهو غير مستحل لذلك، لكنهم لا ينازعون في عمومها للمستحل، وأن كفره مخرج عن الملة. 
إذا عرفت هذا عرفت وجه قول أمير المؤمنين في مقالة الخوارج: "لا حكم إلا الله "إنها كلمة حق أريد بها الباطل
منهاج التأسيس ص 51

 

3abdellatif Fils de 3abderraHmân fils de Hassan Fils de Mouhammad ibn 3abdellwahab a dit : 

Le jugement n’est interdit que s’il s’appuie sur une fausse législation qui contredit le Livre et la Sounnah : comme les lois grecques, occidentales, tatars et leurs lois tirées de leur opinions et passions. Et également les anciens du dessert et leurs traditions répandu. Celui qui rend licite (istahalla) le fait de juger avec, il est Mécréant. Allah a dit : « ceux qui ne jugent pas selon ce qu’Allah a révélé, ceux-là sont les Kâfiroun ». Ce verset, certains exégèses ont dit dessus que la mécréance visé par ce verset était une mécréance en dessous de la grande mécréance, parce qu’ils ont compris qu’elle englobe celui qui juge par autre que les lois d’Allah sans pour autant rendre cela licite. Mais ils ne divergent pas quant au sens général du verset qui vise celui qui le rend licite et dont la mécréance fait sortir de la religion. 

Si tu sais cela, alors tu comprendra la parole du commandeur des croyants au sujet de la parole des Khawârijs : Le jugement n'appartient qu'à Allah"" : C'est une parole de vérité par laquelle ils visent le faux. 

"Minhâjout ta-ssiss" page 51


 


Ibn al Qayim:

Qu'Allah récompense l'auteur de cet ijtihad!

http://www.islamverite.fr

 

LA SUITE ICI

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 09:34

VOIR 1ER PARTIE ICI

 

ibn Qayim

Les quatre Tawâghits avec lesquels les gens qui pratiquent la fausse interprétation ont détruit les forteresses de la religion, avec lesquels ils ont profané le Coran, et avec lesquels ils ont effacé les panneaux menant à la Foi. Ces quatre Tawaghits sont :

  1. Leur thèse consistant à dire que la parole d’Allah et de son messager sont des expressions linguistiques qui ne permettent pas d’atteindre la science certaines.
  2. Que les versets et hadiths qui traitent des attributs d’Allah sont des métaphores et ne doivent pas être pris dans leur sens réel.
  3. Que les hadiths authentique du prophète  n’impliquent pas la certitude sur la justesse de leur contenu mais juste une forte probabilité.
  4. Que lorsque la raison est confrontée aux textes de la révélation, on doit alors donner la priorité à la raison et délaisser la révélation.

C’est quatre points constituent les quatre Tawaghits qui ont fait de l’Islam ce qu’il est aujourd’hui.

 

Soulayman ibn Sahman :

 

 

Il faut savoir que celui qui demande le jugement des Tawaghits ou juge avec autre chose que ce qu’Allah a révélé en ayant la conviction que son jugement est plus complet et meilleur que le jugement d’Allah et de son messager alors c’est la mécréance du cœur, celle qui fait sortir de la religion – comme cela est évoqué dans les « dix annulations de l’Islam » - mais celui qui n’a pas cette conviction, qui demande le jugement du Taghout en ayant la conviction que son jugement est faux, alors cela fait partie du Koufr ‘Amalî 

 

 

Irchâd attâlib page 19

 

 

 

Ach-Chawkâni :

 

والحاصل أن نصب المقلد للحكم بين عباد الله إذن له بالحكم بالطاغوت لأنه لا يعرف الحق حتى يحكم به وما عدا الحق فهو طاغوت 
السيل الجرار ج 4 ص 275

 

 

En résumé, lorsque l'imitateur juge entre les gens il juge au moyen du Taghout car il ne connait pas la vérité pour pouvoir juger avec, or tout ce qui n'est pas la vérité est un Taghout. 

Sail Al-Jirar (4/275)

 

Ibn Hazm  : 

 

فَقَدْ صَحَّ أَنَّ ههنا نِفَاقًا لاَ يَكُونُ صَاحِبُهُ كَافِرًا وَنِفَاقًا يَكُونُ صَاحِبُهُ كَافِرًا فَيُمْكِنُ أَنْ يَكُونَ هَؤُلاَءِ الَّذِينَ أَرَادُوا التَّحَاكُمَ إلَى الطَّاغُوتِ لاَ إلَى النبي صلى الله عليه وسلم مُظْهِرِينَ لِطَاعَةِ رسول اللَّهِ صلى الله عليه وسلم عُصَاةً بِطَلَبِ الرُّجُوعِ في الْحُكْمِ إلَى غَيْرِهِ مُعْتَقِدِينَ لِصِحَّةِ ذلك لَكِنْ رَغْبَةً في اتِّبَاعِ الْهَوَى فلم يَكُونُوا بِذَلِكَ كُفَّارًا بَلْ عُصَاةً فَنَحْنُ نَجِدُ هذا عِيَانًا عِنْدَنَا فَقَدْ نَدْعُو نَحْنُ عِنْدَ الْحَاكِمِ إلَى الْقُرْآنِ وَإِلَى سُنَّةِ رسول اللَّهِ صلى الله عليه وسلم الثَّابِتِ عَنْهُمْ بِإِقْرَارِهِمْ فَيَأْبَوْنَ ذلك وَيَرْضَوْنَ بِرَأْيِ أبي حَنِيفَةَ وَمَالِكٍ وَالشَّافِعِيِّ هذا أَمْرٌ لاَ يُنْكِرُهُ أَحَدٌ فَلاَ يَكُونُونَ بِذَلِكَ كُفَّارًا 
المحلى ج 11 ص 202

 

 

Nous savons qu’il existe une hypocrisie qui fait sortir de l’Islam et une hypocrisie qui ne fait pas sortir de l’Islam, il se peut donc que ces gens-ci qui ont demandé le jugement du Taghout au lieu de celui du prophète  tout en montrant (en générale) de l’obéissance au prophète  soient des désobéissant dans leur retour au jugement d’un autre que le prophète  tout en ayant la conviction que la vérité se trouve dans le jugement de ce dernier mais ils suivent leurs passions, ils ne sont pas dans ce cas-ci des mécréants mais simplement des désobéissants. Nous trouvons ce cas chez nous : lorsque nous appelons les juges à revenir au Coran et à la Sounnah du messager d’Allah  qu’ils reconnaissent véridique de leur propre aveu, ils refusent de les suivre et agréent l’opinion de Abou Hanifa, de Mâlik et de Châfi’î. C’est une chose que personne ne peut nier et cela ne fait pas d’eux des mécréants. 

Al-Mouhalla (11/202)

 

Les paroles de Soulayman ibn Sahman expliquent bien celles de Ibn Hazm et de Ach-Chawkâni. Demander le jugement du Taghout ne fait pas de vous automatiquement un Taghout (si l'on considère que Taghout=Kafir).

Ibn Al-Qaym nous donne une bonne illustration de sa définition générale du mot Taghout. Il a qualifié de Taghout quatres innovations qui ne sont pas des innovations menant à la grande mécréance.

Et le cheikh Al-Fawzan nous explique qu'adorer le plus grand des Taghout ne fait pas forcement de vous un Taghout.

Conclusion

Même si d'un poin de vu linguistique on pourrait qualifié de Taghout un musulman pervers qui ordonne les turpitudes ou un innovateur qui appelle au faux il n'en reste pas moins que les savants et en particulier les salafs ne donnaient cette qualifications qu'au mécréants. Par contre, lorsque ce mot est appliqué sur autre chose qu'un individu, les savants ont vu trés large : ils qualifient de Taghout les innovations et les ijtihades erronés.

Et il apparait que demander le jugement du Taghout, suivre le Taghout et adoré le Taghout n'implique pas forcement la grande mécréance.

Par conséquent, il faut être vigilant avec le mot Taghout car il faut être sûr que celui qui l'utilise vise la grande mécréance. Et il faut être sûr que lorsqu'il l'utilise sur un individu il ne vise pas le sens linguistique générale (un peu comme le mot Bid'a).

Qu'Allah recompense l'auteur de cet ijtihad!
http://www.islamverite.fr
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 08:29
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 10:34
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 10:00
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 09:50
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 09:24

Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très miséricordieux

 

 

Chapitre n°73 : La moralité et le bon caractère (le bon comportement) 
du livre « Le Jardin des vertueux »

 

 

Dieu le Très-Haut a dit :
 
1. Chapitre 68 - verset 4 : « Tu jouis certainement (ô Mohammad) d'une très grande moralité.»
2. Chapitre 3 - verset 134 : « Ceux qui refoulent leur colère et qui pardonnent aux gens. Et Dieu aime les bienfaiteurs ».
 

Pour ce qui est des Hadiths :

 

621. Selon Anas (qu’Allah l’agrée), le Messager de Dieu jouissait dans la société de la plus haute moralité. (Unanimement reconnu authentique)

 

622. Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte : « Je n'ai jamais touché un brocart, ni une étoffe de soie plus lisse que la paume de la main du Messager de Dieu. Je n'ai jamais senti de parfum plus suave que celui du Messager de Dieu. J'ai effectivement servi le Messager de Dieu durant dix années. Jamais il ne m'a dit « Fi ! » (En signe d'impatience et de réprobation). Jamais il ne m'a dit pour quelque chose que j'avais faite - «Pourquoi l'as-tu faite ? » - ni pour quelque chose que je n'avais pas faite, « Que ne l'aies-tu faite ? »

 

623. Asa'b Ibn Jaththàma (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J'ai offert au Messager de Dieu un âne sauvage (onagre) et il me le refusa (il était alors sous la règle sacrée du pèlerinage où la chasse est interdite). Lorsqu’il lut la déception sur mon visage, il me dit : « Nous ne te l'avons refusé que parce que nous étions sous la règle du pèlerinage ». (Unanimement reconnu authentique)

 

624. Annawàs Ibn Sam'àn (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J'ai interrogé le Messager de Dieu sur le bien et sur le mal. Il me dit : « Le bien c'est la bonne moralité (le bon comportement) et le mal c'est ce qui reste hésitant dans ta poitrine et que tu n'aimerais pas que les gens découvrent ». (Rapporté par Moslem)

 

625. Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al-'Às (qu’Allah l’agrée), le Messager de Dieu n'a jamais été grossier et n'a jamais voulu le paraître. Il disait : « Parmi vos meilleurs sont ceux d'entre vous qui ont la plus haute moralité et le meilleur caractère (le bon comportement) ». (Unanimement reconnu authentique)

 

626. Selon Abouddardà’ (qu’Allah l’agrée), le Prophète a dit : « Rien ne pèse plus dans la balance du Croyant le jour de la résurrection que sa bonne moralité et son bon caractère (le bon comportement). Dieu déteste en effet tout grossier au parler impudique ». (Rapporté par Attirmidhi)

 

627. Selon Abou Hourayra (qu’Allah l’agrée), le Messager de Dieu fut interrogé sur ce qui faisait entrer le plus les gens au Paradis. Il dit : « La crainte de Dieu et la bonne moralité (le bon comportement) ». On l'interrogea de même sur ce qui faisait entrer le plus les gens en Enfer et il dit : « La bouche et le sexe ». (Rapporté par Attirmidhi)

 

Commentaire :

 

Dans un fameux Hadith, le Prophète dit à l'un de ses Compagnons : « Garantis-moi la pureté de ce qui est entre tes deux mâchoires (la langue) et la pureté de ce qui est entre tes deux cuisses (le sexe) et je te garantis le Paradis ». La langue est l'un des plus petits organes, mais, en même temps, l'un des plus virulents, capable de semer la discorde et de ruiner des ménages. Le mensonge, la médisance, le colportage et autres blasphèmes abjects ne sont que l'œuvre des mauvaises langues. Quant au sexe que Dieu a créé pour assurer la continuité de notre race, dès qu'il désobéit aux normes de chasteté et de pureté imposées par Dieu, il devient source de toutes sortes de maux et des crimes les plus horribles. Les maladies sexuellement transmissibles font en effet des ravages dans les sociétés qui se disent les plus civilisées, mais qui adorent Satan à la place du Seigneur. Le sida, cette peste terrible du 20e siècle, en est l'exemple le plus éloquent. Les enfants illégitimes qu'on tue à leur naissance, les avortements provoqués, les familles déshonorées à jamais par la prostitution, tout cela est causé par les actes sexuels réprouvés par Dieu. Remarquez comment notre Prophète bien-aimé a exprimé en quelques mots ce qui pourrait faire l'objet d'une très longue thèse.

 

628. Selon lui encore, le Messager de Dieu a dit : « Les Croyants qui ont la foi la plus accomplie sont ceux d'entre eux qui jouissent de la meilleure moralité (bon comportement) et du plus doux caractère. Les meilleurs d'entre vous sont ceux qui traitent le mieux leurs femmes ». (Rapporté par Attirmidhi)

 

629. 'Àisha (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J'ai entendu le Messager de Dieu dire : « Le Croyant atteint sûrement par sa bonne moralité (bon comportement) et son affabilité le degré de celui qui jeûne toute l'année et passe toutes ses nuits à prier et à évoquer Dieu ». (Rapporté par Abou Dawùd)

 

630. Selon Abou Oumàma Al Bàhili (qu’Allah l’agrée), le Messager de Dieu a dit : « Je garantis une maison dans les alentours du Paradis à celui qui se sera abstenu de toute polémique même quand il avait raison. Je garantis une maison au coeur du Paradis à celui qui se sera abstenu du mensonge pas même en plaisantant. Je garantis une maison dans les plus hauts lieux du Paradis à celui qui aura été affable et de bonne moralité (bon comportement)». (Rapporté par Abou Dawùd)

 

631. Selon Jàber (qu’Allah l’agrée), le Messager de Dieu a dit : « Ceux d'entre vous que j'aime le plus et qui seront assis le plus près de moi le jour de la résurrection sont ceux d'entre vous qui jouissent de la meilleure moralité (bon comportement) et qui sont les plus affables. Ceux d'entre vous que je déteste le plus et qui seront assis le plus loin de moi le jour de la résurrection sont les bavards, les hâbleurs et les grandiloquents ». Les compagnons dirent : « Nous savons qui sont les bavards et les hâbleurs, mais que veut dire « grandiloquents » ? Il dit : « Les orgueilleux et les fanfarons ». (Rapporté par Attirmidhi)

 

 

Traduction et commentaire : Dr. Saleheddine Kechrid

Revu par Abu Hamza Al-Germâny

Partager cet article
Repost0

                        bm-copie-1.jpg

◐ Rechercher ◑

Au nom d'Allah , le Clément et le Miséricordieux
Louange à Allah , Dieu de l'univers et de tous les hommes
 Vous êtes sur Hadaf al Akhira™  

 " La Salafiyyah n'est pas des Personnes mais plûtot une Croyance et une Voie" 
 Sheikh 'Ubayd al Jabiri