Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 23:05

 

Mode de vie et comportement

 

      priere-et-coran.png      

 

Les Secrets De La Prière 

 

 La Moralité Et Le Bon Caractère

 

  Bon Comportement 

 

 

Des Paroles En Or Et Véridique De AlHassan Al Basrî 

 

Vidéo Conseil À Une Soeur Musulmane 

La Médisance

La Patience

Eviter De S'occuper Des Affaires Des Autres [Sheikh Al Utheymin]

La Perte De Temp 

Les Caractéristiques Du Croyant Selon Al-Hasan Al-Basri 

Il A Rêver De Al Hassan Al Basrî

La Bénédiction Dans L’ouïe & Dans La Vue...  

 

LES DIFFÉRENTES ÉPREUVES DU CROYANT 

 

 La Patience De L’opprimé Est Meilleure Pour Lui (Nouveau)

 

Réflexions Profondes [Al-FAWAÏD D'IBN Al-QUAYYÎM]‏ (Nouveau)

 Vidéo  Le Repentir - Sheikh Saleh Al Fawzan

 

Vidéo ~ Le Coran Est La Source Du Bonheur ~ [Shaykh 'Abd Ar-Razzâq Al Badr]


Vidéo Remêde Pour Une Vie Heureuse - Cheikh Souleyman Ar Rouheyli

 

Vidéo Une des maladies de Notre Oumma et son Remède


 Vidéo Comportement Avec L'agé Désobéissant ۩ Cheikh 'Abd Ar Razzaq Al Badr 

 

 

Video Mais c'est Allah qui vous a fait aimé la foi - Cheikh Al Abbad

 

      Video L'importance du Tawhid dans la vie du Muslim - Cheikh Ibn Ramzan Radjihi

 

     Aimer Un Sâlih 

 

Vidéo Réfléchis Avant De Parler ۩ Sulaymân Abu-Maryam 

 

Vidéo Le Luxe ۩ Cheikh Al 'Utheymin رحمه الله

 

Vidéo Les Causes De La Régression Dans La Religion ۩ Abdelmalik Al Firansi

 

Remet Toi En Question Et Cesse De Penser Que Les Conseils Ne Sont Destinés Qu’aux Autres !

 

Vidéo Aimes Pour Ton Frère Ce Que Tu Aimes Pour Toi Même‏ !

 

Vidéo Mariage, Divorce - Cheikh Ahmad Bazmoul

 

Il Se Marie Avec Une Deuxième Femme Puis La Divorce 

 

Vidéo Tu Es Musulman(E) Ne L'oubli(E) Pas ! (Sheikh Raslan)

 

Vidéo Femme Au Foyer Ou En Prison (Sheikh Al Utheimin)

 

Vidéo Leçons À Tirer De L'histoire De Adam Et Iblis - [Shaykh Salih Al-Fawzan]

L’objectif Et Les Bienfaits Recherchés Derrière La Pratique Du Jeûne

Dormir Sur Le Ventre

Ô Prière De La Nuit

 

La Plaisanterie 

 

هل يجوز أن يلبس الكمام الطبي مكان النقاب لستر الوجه؟

 

 

° hijra :  

 L'obligation De Faire La Hijra

 

Vidéo « S'ils Savaient ! » - Sheikh 'AbduLlâh Al-'Adanî

 

       Vidéo Aux Prêcheurs Qui Résident En Terre De Kufr Et N'invite Pas A La Hijra!! (Shaykh Al-Wusabi)

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 23:04
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 18:06

 

 

« Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : « Certes 

nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons ». Ceux-là reçoivent des 

bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés. »

 

Sourate al-Baqara (2) versets 155 à 157

 

la patience dans la sounna :

 

L’imam Ahmed  (D. 241 H) a dit : « Allah a cité la patience (sabr) à 90 endroits de 

Son Livre »[2]

. Et elle apparaît dans le hadith authentique :  

 

ﺍﻟﺼﱪ ﺿﻴﺎﺀ

« La patience est une lumière.  » 

 Rapporté par Muslim (n.223) et Ahmad (5/343) de Abu Mâlik al-Ash’arî

 

Dans ‘Udat-as-Sâbireen, Ibn Al-Qayyim a mentionné que l'Imam Ahmad a dit : « Allah Le Tout-Puissant a mentionné la patience dans le Coran à quatre vingt dix reprises. »

Dans ce présent article, nous allons essayer de passer en revue les différents contextes coraniques dans lesquels la patience a été mentionnée :

Premièrement : L’ordre d'être patient ; Allah Le Tout-Puissant dit (sens des versets) :

• « Endure ! Ton endurance [ne viendra] qu'avec (l'aide) d'Allah. Ne t'afflige pas pour eux. Et ne sois pas angoissé à cause de leurs complots. » (Coran 16/127)

• « … et supporte patiemment la décision de ton Seigneur. Car en vérité, tu es sous Nos yeux. Et célèbre la gloire de ton Seigneur quand tu te lèves… » (Coran 52/48)

Deuxièmement : Interdire les actes opposés à la patience ; Allah Le Tout-Puissant dit (sens des versets) :

• « Endure (Muhammad) donc, comme ont enduré le messager doués de fermeté ; et ne te montre pas trop pressé de les voir subir [leur châtiment]… » (Coran 46 /35)

• « Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.» (Coran 3/139)

• « Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne soit pas comme l'homme au Poisson (Jonas) qui appela (Allah) dans sa grande angoisse.» (Coran 68/48)

D’une manière générale, chaque chose interdite vient à l’encontre de la patience qui est un acte commandé.

Troisièmement : Le succès est le résultat de la patience ; Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : « Ô les croyants ! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez constamment (contre l'ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez ! » (Coran 3/200].
Dans le verset, le succès a été conditionné par les actes mentionnés.

Quatrièmement : Informer de la valeur de la récompense et du fait quelle soit multipliée pour ceux qui sont patients ; Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : «Dis : “Ô Mes serviteurs qui avez cru ! Craignez votre Seigneur”. Ceux qui ici-bas font le bien, auront une bonne [récompense]. La terre d'Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter. » (Coran 39/10)

Soulayman ibn Al-Qasim a dit : « La récompense de chaque bonne action est connue à l'exception de celle de la patience et du jeûne. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « … les endurants auront leur pleine récompense sans compte. » Elle est comme une eau qui coule à grands flots. » Pour ce qui est du jeûne, le Prophète () a dit : « Toutes les bonnes œuvres du fils d’Adam sont démultipliées du simple au décuple, jusqu’à sept cents fois, dit Allah — Exalté soit-Il —, sauf le jeûne, qui M’appartient et J’en octroie la rétribution » (Boukhari)

Cinquièmement : Le leadership en matière de religion est subordonnée à la patience et la certitude en Allah ; Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : « Et Nous avons désigné parmi eux des dirigeants qui guidaient (les gens) par Notre ordre aussi longtemps qu'ils enduraient et croyaient fermement en Nos versets.» (Coran 32/24)
La patience et la certitude sont la clef du leadership en matière de religion.

Sixièmement : Allah Le Tout-Puissant est avec le patient ; Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset): « Allah est avec les endurants. » (Coran 2/153)

Abu Ali, Ad-Daqqaaq a dit : «Les patients ont remporté l'honneur dans les deux mondes parce qu'ils ont gagné l'avantage qu’Allah soit avec eux. »

Septièmement : Allah Le Tout Puissant donne trois choses à ceux qui sont patients, ces trois choses sont données exclusivement aux patients. Elles sont Ses bénédictions, Sa miséricorde et Sa guidée. Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint : “Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons”. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde ; et ceux-là sont les biens guidés.» (Coran 2/155-157)

Une personne vint présenter ses condoléances à l’un des pieux prédécesseurs touché par une épreuve, ce dernier dit alors : « Comment pourrais-je ne pas être patient quand Allah a promis trois choses à celui qui patiente et que chacune de ces choses est meilleure que ce monde et ce qu'il contient ! »

Huitièmement : Allah Le Tout-Puissant a fait de la patience un moyen pour demander de l'aide et du soutien, Il dit (sens du verset): « Et cherchez secours dans l'endurance et la Salat : certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles… » (Coran 2/45)

Cela signifie qu'une personne qui n'est pas patiente est ni soutenue, ni aidée.

Neuvièmement : Allah Le Tout-Puissant a subordonné la victoire à la patience et à la piété. Il dit (sens du verset) : « Mais oui ! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement.» (Coran 3/125)

Le Prophète () a dit à ce sujet : « Sachez que la victoire est liée à la patience. » (Déclaré authentique par al-Albani)

Dixièmement : Allah Le Tout-Puissant a fait de la patience et de la crainte d'Allah un excellent moyen de protection contre la ruse et les complots des ennemis. Ils sont le plus grand de tous les refuges. Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : « Qu'un bien vous touche, ils s'en affligent. Qu'un mal vous atteigne, ils s'en réjouissent. Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. Allah connaît parfaitement tout ce qu'ils font.» (Coran 3/120)

Onzièmement : Allah Le Tout-Puissant dit que Ses anges accueillent les patients dans le Paradis en leur disant « que la paix soit sur vous » en raison de leur patience dans le monde d’ici-bas ; Il, exalté soit-Il, dit (sens des versets) : « De chaque porte, les Anges entreront auprès d'eux : - “Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré ! ” - Comme est bonne votre demeure finale ! » (Coran 13/23-24)

Douzièmement : Allah Le Tout-Puissant a permis à l’opprimer d’infliger à son agresseur un dommage égal à celui qu’il a subit tout en l’invitant vivement à patienter. La patience étant meilleure que le fait de prendre sa revanche. Allah Le Tout-Puissant dit dans ce sens : « Et si vous punissez, infligez [à l'agresseur] une punition égale au tort qu'il vous a fait. Et si vous endurez… cela est certes meilleur pour les endurants.» (Coran 16/26].

Treizièmement : Allah Le Tout-Puissant a attribué un pardon et une énorme récompense comme conséquence de la patience et des bonnes œuvres, Il dit (sens du verset) : « … sauf ceux qui sont endurants et font de bonnes œuvres. Ceux là obtiendront pardon et une grosse récompense. » (Coran 11/11)

Quatorzièmement : Allah Le Tout-Puissant considère que la patience face aux afflictions et aux catastrophes est une qualité qui exige une grande détermination. En fait, la détermination est nécessaire à l’accomplissement des plus nobles et des plus grands actes d’adoration. Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) :
• « Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. » (Coran 42/43)

• « Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise ! » (Coran 31/17)

Quinzièmement : Allah Le Tout-Puissant a promis la victoire des croyants et elle fait partie des bonnes nouvelles qu’Il leur a annoncées. Allah Le Tout-Puissant dit que les croyants obtiennent cette victoire seulement par la patience, Il dit (sens du verset) : « Et les gens qui étaient opprimés, Nous les avons fait hériter les contrées orientales et occidentales de la terre que Nous avons bénies. Et la très belle promesse de ton Seigneur sur les enfants d'Israël s'accomplit pour prix de leur endurance. Et Nous avons détruit ce que faisaient Pharaon et son peuple, ainsi que ce qu'ils construisaient.» (Coran 7/137)

Seizièmement : Allah Le Tout-Puissant aime ceux qui sont patients. Il dit (sens du verset) : « Et Allah aime les endurants. » (Coran 3/146)

Dix-septièmement : Allah Le Tout-Puissant dit que la récompense est grande pour celui qui est patiente, ceci est mentionné dans deux sourates différentes du Noble Coran. 
Dans Sourate Al-Qassas (le Récit), Allah Le Tout-Puissant dit dans l'histoire relative à Qaroon (Coré) : « Tandis que ceux auxquels le savoir a été donné dirent : “Malheur à vous ! La récompense d'Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien”. Mais elle ne sera reçue que par ceux qui endurent.» (Coran 28/80)

Dans la sourate Fussilat, Allah Le Tout-Puissant a ordonné à Ses serviteurs de repousser le mal par l’acte de la patience, par conséquent dès que l’un d’entre nous est oppressé il se doit d’agir de cette manière pour que l’oppresseur devienne pour lui un ami dévoué. Allah Le Tout-Puissant dit (sens du verset) : «Mais (ce privilège) n'est donné qu'à ceux qui endurent et il n'est donné qu'au possesseur d'une grâce infinie.» (Coran 41/35)

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 08:23

 

 

1- Définition de la médisance

L’imam Nawawy رحمه الله   a défini la médisance comme étant: le fait de parler sur une personne en son absence en des termes qu’il réprouve.

(sharh muslim: 8/387)

 

D' après Abou Hourayrah( qu’Allah sois satisfait de lui ) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Savez en quoi consiste la médisance? Les gens dirent: Allah et Son messager sont les plus savants. Il dit: C’est lorsque tu parles de ton frère en des termes qu’il réprouve. On lui dit: Vois-tu si ce que je dis sur mon frère existe réellement en lui? Il répondit: Si ce que tu dis existe réellement en lui, tu auras médit, et si ce que tu dis n’existe pas, alors tu l’auras diffamé (el bouhtane).

 

authentique: Muslim (2589), Abou Dawud (4874), Tirmidhy (1935)

 

 

2- La médisance fait parti des grands péchés

 

Allah Azawjel dit: (Et ne médisez pas les uns des autres; l’un d' entre vous aimerait-il manger la chair mort de son frère mort?) [49/12]

 

D' après Abou Bakrah (qu’Allah sois satisfait de lui) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit lors du discours qu' il prononça le jour du grand sacrifice à Mina, à l' occasion du pèlerinage d' adieu: Certes, votre sang, vos biens, et votre honneur son sacrés pour vous, tout comme est sacré pour vous ce jour, ce mois et cette contrée.

authentique: el Bukhâry (105) Muslim (1679)

 

D' après Anas ibn Malik (qu’Allah sois satisfait de lui) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Lors de mon ascension aux cieux, je suis passé devant un groupe de gens qui avaient des ongles en cuivre avec lesquels ils se déchiraient le visage et la poitrine. J’ai dit: Qui sont ces gens ô Gabriel? Il m’a répondu: Ce sont ceux qui mangent la chair des autres et qui portent atteinte à leur honneur.

 

authentique: Abou Dawud (4878) Ahmed, Sahiha (533)

 

 

Sheykh el Hilâly حفظه الله   explique la parole "Ce sont ceux qui mangent la chair des autres" par: ceux qui médisent sur les autres.

(Bahjatu nadhirin:3/28)

 

'Amr ibn el 'Aç (qu’Allah sois satisfait de lui) a dit à ses compagnons en passant à côté d’une charogne d’un mulet: Il est préférable à un homme de manger de la chair de cette charogne jusqu' à se remplir le ventre, plutôt que de manger la chair de son frère musulman. authentique: Abou Sheykh et ibn Hibban, authentifié par el Albâny.

 

D' après el Bara ibn 'Âzib ( qu’Allah sois satisfait de lui ) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Il existe soixante douze sortes de pratiques d' usure (intêret), la moins grave est comparable à l' adultère commis par un homme avec sa mère, et la plus grave étant l' atteinte à l' honneur de son frère (de foi).

authentique: Tabarâny authentifié par el Albâny

 

D' après Sa'îd ibn Zeyd (l' un des dix compagnons à qui a été promis le paradis) ( qu’Allah sois satisfait de lui ) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Parmi les plus grandes sortes d' intêret, porter atteinte à l' honneur de son frère sans raison.

authentique: Abou Dawud (4876) et authentifié par sheykh el Albany et sheykh Muqbil. sahiha(1433 et 1871)

 

Tous ces ahâdith montrent l' importance et le danger de la médisance qui consiste à dévoiler les défauts d' un musulman lors de son absence; alors qu' en est-il de la personne qui ment sur son frère? Elle aura réuni en elle la médisance (el ghîba) et la diffamation (el buhtâne).

 

D' après ibn 'Umar ( qu’Allah sois satisfait de lui ) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Celui qui profère des propos diffamatoires contre un croyant, Allah le plongera dans la sanie qui coule des gens de l' enfer.

authentique: Abou Dawud (3595) sahiha (438)

 

Ibn Taymiyya رحمه الله   a dit: Mentir sur une personne est illicite (harâm), que cette personne soit musulmane, mécréante, pieuse ou perverse.

(kitâb el Jihâd, châpitre sur le mensonge)

 

 

3- La médisance est une caractéristique d'hypocrite

 

D' après ibn 'Umar ( qu’Allah sois satisfait de lui ) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Ô vous qui avez cru avec vos langues alors que la foi n' a pas pénétré votre coeur, ne portez pas atteinte aux musulmans et ne suivez pas leur défauts, car celui qui suit les défauts de son frère musulman, Allah suivra les siens, et celui dont Allah suit ses défauts, Il lui dévoilera, même ce qu' il a commis chez lui en étant seul caché des gens.

authentique: Tirmidhy (2032), rapporté aussi par Abou dawud (4879) selon Abou Barza el Aslamy tous authentifié par el Albâny.

 

L' imam Abâdy رحمه الله   en commentant ce hadîth que médire sur un musulman est une caractéristique de l' hypocrite et non du musulman.

 

Sheykh 'Abdel Muhsin el 'Abbad حفظه الله   a dit: que commettre cet acte prouve qu' il y a un manquemant dans la foi.

(cassette 351 du commentaire de Abou Dawoud)

 

 

 

4- Exemple de médisance

 

L' imam Nawawy رحمه الله   a dit dans son livre "el Adhkâr" que la médisance du musulman est harâm que cette médisance touche

son corps: tel que le grand, le petit, le gros, le noir,...

sa pratique de la religion comme le fait de dire: le pervers, le traître, l' injuste, celui qui ne fait pas ses prières en groupe, celui qui ne fait pas attention aux impuretés,...

sa pratique de l' ici-bas: il n' a pas un bon comportement, il parle trop, il mange trop, il dort trop,...

ses parents: son père est un pervers, ...

sa nature: il est orgueilleux, plein d' ostentation, il se précipite trop vite, il est faible de raison,...

ses vêtements, sa 'amâma, sa femme, son esclave, son servant, sa façon de marché, etc.

 

Tout ceci est harâm, et la médisance peut être faite en le mentionnant avec des paroles, ou à travers l' écriture, ou en l' indiquant avec le doigt ou en faisant un clin d' œil à quelqu' un en indiquant la personne médite, etc...

 

Parmi les sortes de médisance, il y a aussi lorsqu' une personne demande des nouvelles d’un frère à une autre et que cette dernière réponde:"Qu'Allah le guide" ou "On demande à Allah le pardon" afin que l'on comprenne ses manquements dans la religion, et Allah est plus savant.

 

 

5- Comment doit se comporter le croyant face à celui qui médit

 

L' imam Nawawy رحمه الله   a dit: Il est obligatoire à celui qui entend une personne médire de lui interdire, s' il ne craint pas ses méfaits; s' il le craint il doit réprouver cet acte-là avec son cœur et en se séparant de l' assise. S’il peut réprouver la médisance avec sa langue et interrompre la médisance, il lui est obligatoire de le faire, sinon il aura commis un péché... Allah I a dit: (Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de nos versets, éloigne-toi d’eux jusqu' à ce qu’ils entament une autre discussion. Et si le diable te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes.) [6/68]

 

'Aicha (qu’Allah sois satisfait d’elle) rapporte: J' ai dit au messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam)  Vois-tu comme Safiyya est faite (certains transmetteurs soutiennent qu' elle lui faisait part de la petite taille de Safiyya), il m' a répondu: Tu viens de dire une parole qui, si elle était mélangée à l' eau de mer, l' aurait polluée.

authentique: Abou Dawud (4875), Tirmidhy (2502) et authentifié par el Albâny.

 

 

D' après 'Amr ibn Shu'ayb, d' après son père, d' après son grand père : on évoqua un homme auprès du messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam)  en disant: Il ne se sert jamais lui-même pour manger, et ne monte jamais lui-même son chameau. Le prophète (sallahu ‘alayhi wa salam)  leur dit: Vous l’avez médit. Ils dirent: Ô messager d’Allah, mais nous n’avons dit sur lui que la vérité. Il dit: C’est un assez grand péché que d’évoquer ton frère en citant ses défauts malgré qu’ils soient vrais.

authentique: el Açbahâni et authentifié par el Albâny.

 

 

'Abdullah ibn Mas'oud  rapporte qu’ils étaient réunis en compagnie du messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam)lorsqu' un homme médit un autre qui venait de partir, le prophète (sallahu ‘alayhi wa salam) lui dit: Repens-toi d' avoir manger une viande illicite. De quoi, dit l’homme je n’ai pas mangé de viande? Il lui répondit: Si, tu viens de manger la chair de ton frère.

authentique: rapporté par ibn Abi Sheyba et Tabarâny et authentifié par el Albâny.

 

 

D' après Abou Darda  le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam)  a dit: Celui qui défend l' honneur de son frère, Allah éloignera le feu de son visage, le jour de la résurrection.

authentique: Tirmidhy (1932), Ahmed et authentifié par el Albâny.

 

D' après Jâbir  le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Celui qui défend son frère en son absence, Allah le défendra dans le bas-monde et l' au-delà.

authentique: ibn Abi Dounya et authentifié par el Albâny.

 

D' après Asma Bint Yazîd رضي الله عنها   le messager d’Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Celui qui repousse des propos qui médisent son frère, Allah se devra de l’affranchir du feu de l’enfer.

authentique: Ahmed et authentifié par el Albâny.

 

 

6- Peut-on médire un mécréant?

 

Le messager (sallahu ‘alayhi wa salam) a défini la médisance comme étant: lorsque tu parles de ton frère en des termes qu' il réprouve.

 

L' imam ibn el Mundhir رحمه الله  a dit: Dans ce hadîth, il y a une preuve que le juif, le chrétien, et autres ne sont pas concernés par la médisance.

(souboul salam:4/259)

 

 

7- Le cas où la médisance devient licite

 

 

Sâche que la médisance devient licite dans un but valable et légitime auquel on ne peut parvenir que grâce à elle; les cas où la médisance devient licite sont au nombre de six (en abrégeant):

 

- La requête ou la plainte devant la justice

 

- La recherche d’un appui pour mettre fin à quelque chose de   

  blâmable et de ramener son auteur au bon sens

 

- L’obtention d’un avis juridique

 

- La mise en garde des musulmans contre un danger les     

  menaçant et les conseils à leur prodiguer

 

- Le fait de mentionner une personne qui commet des  

  innovations et des péchés ouvertement

 

- Le fait de nommer quelqu'un par un signe distinctif lorsqu' il

  n’est pas possible de le faire autrement

 

Pour plus de détailles, se reporter au châpitre 256 de Ryad salihin.

 

 

Ibn Taymiyya رحمه الله a dit: ... et le fait de prévenir de quelqu' un doit obligatoirement être fait avec sincérité en recherchant le visage d' Allah, et non pas par passion, de tel sorte que s' il y a entre deux personnes de la haine, jalousie ou autre point relatif à l' ici bas, puis que l'un d'eux se met à mentionner les défauts de l' autre - tout en proclament et en laissant apparaître qu' il ne le fait que par sincérité et conseil pour la communauté - alors qu' en son for intérieur, son intention était de le rabaisser, ceci fait partie des œuvres du diable, et les actes ne valent que par les intentions, et chacun sera rétribué selon son intention, son intention doit être de vouloir qu' Allah améliore l' état de cette homme là, et de préserver les musulmans du mal de son égarement (...)

 

Celui qui tiens ces propos (de médisance permises, précités), doit obligatoirement avoir une bonne intention, dans le cas contraire, s’il médit (dans la médisance permise), dans le but d’avoir un rang élevé ou de semer la discorde, aura le même rang que celui qui combat avec ardeur et ostentation, et celui qui le fait avec une bonne intention sera compté parmi ceux qui luttent dans le sentier d’Allah, et parmi les héritiers des prophètes (que la paix sois sur eux).

(kitâb el Jihâd)

 

 

Qu' Allah nous fasse miséricorde, combien sommes-nous aujourd' hui à se servir du vrai pour prêcher le faux, combien sommes-nous à médire sur une personne tout en faisant croire que ceci est une mise en garde, alors qu' en faite ce n' est que par passion, jalousie, animosité, haine, et traîtrise envers la personne médite, car si cette fraternité était sincère, la personne irait corriger les défauts de son frère en secret afin que son frère soit guidé, mais plutôt, il préfère le voir mépriser et rabaisser aux yeux de la communauté, en faisant passé ceci par une mise en garde, mais (le jour où les secrets seront dévoilés, il n' aura ni force ni secoureur).

On demande à Allah par Ses plus beaux noms et attributs de nous pardonner le jour où l’homme s’enfuira de son frère, sa mère, son père, sa compagne et son enfant.

 

 

 

8- Comment se repentir de la médisance

 

On rapporte que le messager (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: L’expiation de la médisance est de demander pardon à Allah en faveur de celui que tu as médit...

faible: voir da'ifa (1519) , Ibn Taymiyya رحمه الله précise que cette parole ne provient pas du prohète (sallahu ‘alayhi wa salam) mais de el Hassân el Baçry رحمه الله.

 

Il y a divergence au niveau des savants sur le repentir de la médisance: doit- on obligatoirement tenir informé la personne médite ou suffit-il de demander pardon à Allah en sa faveur? Il y a deux avis de l’imam Ahmed رحمه الله et, le plus juste et de ne pas le tenir informé, il suffit de demander pardon en sa faveur, le mentionner en bien dans les assises où l’on le mentionnait en mal, et ceci est l’avis de Ibn Taymiyya رحمه الله.

 

(voir son majmou': فصل في كون شهادة أن لا إله إلا الله وأن محمدًا رسول الله حق يجزم به المسلمون)

 

 

Et Allah est le plus savant.

 

Allah pardonne moi ainsi qu’à mes parents.

 

 

Le livre d'Allah, Souboul salam de l' imam San'any, sunan Abou Dawud et Tirmidhy avec la correction de sheykh el Albany, Sahih et da'if el Jami' de sheykh el Albâny, tawdih el Ahkam de sheykh el Bassâm, sharh Ryad Salihin de sheykh el 'Utheymine, Tarhîb wa targhîb avec la correction de sheykh el Albâny, bahjatu Nadhirin de sheykh el Hilâly, nasihati li nissa de oum 'abdi rahman el wâdi'iya, sharh Abi Dawoud de sheykh 'Abd el Muhsin el 'Abbâd, 'awn el ma'boud de l' imam Abâdy, tuhfatl Ahwadhy de l' imam el Mubârakfawri, sharh Muslim de l' imam Nawawy, sisila sahiha et da'ifa de sheykh el Albâny, kitab el Adhkâr de l' imam nawawy, sahih el Musnad de sheykh Muqbil, sahih ryad salihin de sheykh el Albâny et sahih ryad salihin de sheykh el Hilâly.

 

http://convertistoislam.over-blog.com/article-19434821.html

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 18:35

 

click ici pour écouter Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al-‘Abbad Al-Badr (Qu'Allah le préserve) en arabe.

 

Allah – Le Très Haut – dit : « Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. » [Sourate Al- Isra.V36]

 

Le Sheikh explique une partie de cette invocation :

 

« Ô Allah, accorde-nous une crainte de Toi telle qu’elle nous empêche de Te désobéir, accorde-nous une obéissance nous menant à Ton Paradis et accorde-nous la certitude dans la foi nous facilitant les difficultés de ce bas monde. Fais-nous jouir de nos ouïes, de nos vues, de nos forces aussi longtemps que Tu nous feras vivre et accorde la même chose à nos descendants. Accomplis notre vengeance sur celui qui nous a porté préjudice et accorde nous la victoire sur notre ennemi. Fais que nous ne soyons pas perdants dans notre religion, ne fais pas de ce bas monde notre intérêt principal ni toute la portée de notre savoir et ne nous impose pas un dirigeant d'entre nous qui ne Te craint pas et qui n'a pas de pitié pour nous.» Sunan At-Tirmidhi vol 5 p 528 hadith n° 3502.

 

 

 

Le Sheikh dit : « Le segment : " fais-nous jouir de nos ouïes " - ce qui veut dire : " …que l’on jouisse pleinement de cette faculté, jusqu'à ce que l’on meurt et qu’elle soit préservée de tout ce qui est illicite (Al-haram), en échappant ainsi à tous les méfaits résultant de l’écoute des mauvaises choses ; de sorte que son propriétaire n’entende que ce qui lui est bénéfique dans sa vie religieuse et dans sa vie d’ici bas. Voici donc ce que veut dire la bénédiction de l’ouïe. "»

 

Le Sheikh dit ensuite : « Ce segment : "…de nos vues ", ce qui veut dire : " (Ô Allah) Place pour nous Ta bénédiction dans nos vues ".

 

La bénédiction dans la vue implique que le serviteur jouisse pleinement de cette faculté, qu’il puisse utiliser encore sa vue jusqu'à ce qu’il meurt, jouissant ainsi pleinement de ce sens qui est considérable. Cela suppose également que l’être humain se garde de projeter son regard vers tout ce qui est illicite (Al-haram), il ne doit pas utiliser sa vue dans le but de voir des choses interdites (Haram), mais il doit l’utiliser pour regarder le Coran qui est la Parole d'Allah, il doit l’utiliser pour étudier les paroles des gens de science et les récits du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et tout cela représente la chose la plus profitable qu’il soit pour les yeux, c'est-à-dire la lecture du Coran et de la Sounna.

 

L’être humain se doit de contempler également les autres signes provenant d’Allah, tels que les cieux et les montagnes, les arbres etc. ; en y réfléchissant et en les contemplant; Il regarde aussi la route qu’il emprunte pour se rendre à la mosquée, pour se rendre au marché et pour se rendre là où il trouvera sa subsistance et là où il pourra subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants, ceci toujours dans l’intention de trouver son chemin.

 

En effet, tout ceci symbolise la bénédiction dans la vue lorsqu’elle est utilisée dans toutes ces choses-là.

 

Et à l’inverse [et nous demandons la protection d’Allah] ; si la personne utilise ce bienfait dans le but de regarder des choses interdites, tout particulièrement à notre époque, avec les moyens actuels et par lesquels bien des gens sont éprouvés. Lorsque ces personnes restent assises pendant des heures durant devant les programmes des chaînes paraboliques et devant le réseau internet ; elles regardent les rebuts du monde entier et la saleté des gens, les déchets du monde entier, elles regardent cela avec leurs propres yeux, comme si elles ne se rappelaient pas que cette vue était un bienfait d’Allah sur eux…

 

Nous demandons à Allah de les guider tous, et qu’Il place Sa bénédiction dans leurs vues et dans leurs ouïes !

 

Comme si elles ne se rappelaient pas le bienfait d'Allah sur eux pour le bienfait de la vue. Ainsi, la personne se permet de regarder cela sans éprouver la moindre honte à l'égard d'Allah (qu'Il soit Loué et Exalté) ; elle se permet de regarder ce qu’Allah – Le Très Haut – lui à rendu interdit de voir avec cette vue. Elle reste assise, des heures durant, à regarder des choses interdites et tout ce qui lui a été proscrit ; elle reste assise à regarder les saletés et les déchets ainsi que les pourritures du monde entier et sonder les défauts des gens. Ainsi, sa santé s'altère et sa vue diminue, ce qui la conduira à l’obscurcissement de son cœur, [et nous demandons la protection d’Allah].

 

Et certes, Allah – Le Très Haut – a dit : « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. » [Sourate An-Nour.V30]

 

En effet, Allah est certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font.

 

C’est la raison pour laquelle, fait partie de la bénédiction dans la vue, pour l’être humain, le fait de lutter contre son âme afin de la préserver. Car il se peut que ta vue échappe à ta vigilance pendant un court regard ; cependant, avec la résistance et le combat que mène la personne contre elle-même et après avoir formulé sa demande d'aide et de soutien auprès d'Allah – Le Très Haut –, se concrétisera avec la permission d'Allah, cette bénédiction dans la vue et sa sauvegarde.

 

Et prends garde ! Prends garde ! Oui, prends garde à ce que certains surnomment à notre époque : « al-khalwa al-‘asriya » ; c'est-à-dire « l’isolement moderne » et qui veut dire l’isolement pour beaucoup de jeunes gens (garçons et filles), lié à ces chaînes paraboliques ou au réseau internet. Cet isolement intervient lorsque le jeune garçon ou la jeune fille va s’isoler seul dans la chambre, puis jette un regard en direction de la porte pour s’assurer qu’elle est bien fermée, se disant qu’aucun être humain ne pourrait voir ce qu’il fait. Il commence donc à regarder et consulter tout ce que proposent les programmes de ces chaînes comme mauvaises pratiques et comme déchets, et voilà que subitement, il oubli que le Seigneur des mondes l’observe parfaitement :

 

 

 

إذا ما خلوْتَ، الدّهرَ، يوْماً فلا تَقُلْ خَلَوْتَ ولكِنْ قُلْ عَلَيَّ رَقِيبُ

 

« S’il t’arrive d’être seul le temps d’un jour,

 

ne dis jamais je suis seul, mais dis plutôt j’ai au dessus de moi un Observateur Attentif »

 

 

 

« Dis plutôt qu’Allah (qu'Il soit Loué et Exalté) m’observe attentivement, Il me surveille, Il me voit toujours, rien de moi ne peut être caché. Il sait parfaitement ce que je fais en utilisant mon ouïe et ce que je fais en utilisant ma vue.

 

Ainsi la personne se met à craindre Allah (qu'Il soit Loué et Exalté), et elle se met à lutter contre son âme dans la préservation de son ouïe et de sa vue et pour concrétiser pleinement la piété qu’elle doit avoir envers son Seigneur - qu'Il soit Loué et Exalté ; afin d’obtenir la bénédiction dans cette ouïe et d’obtenir la bénédiction dans cette vue et afin que ce serviteur soit un serviteur qui fait preuve de piété et de crainte envers Allah (qu'Il soit Loué et Exalté) vis-à-vis de ses deux sens.

 

Et qu’il sache que cette ouïe et cette vue dont il dispose, il sera interrogé sur eux ; il sera interrogé au jour du jugement au sujet de tout ce qu’il a pu regarder avec sa vue et au sujet de tout ce qu’il a pu entendre avec son ouïe, sur tout cela, il sera interrogé.

 

Allah – Le Très Haut – a dit : « …L'ouïe, la vue et le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. » [Sourate Al- Isra.V36]

 

On sera interrogé sur son ouïe et sur sa vue, sur tout cela...Allah t’interrogera sur tout cela.

 

Il dit donc : « Fais-nous jouir de nos ouïes, de nos vues », c’est ainsi que la bénédiction dans la vue s’obtient ; lorsque le musulman lutte contre son âme tout en craignant son Seigneur (qu'Il soit Loué et Exalté) au plus profond de lui-même, préservant ainsi sa vue.

 

Tout particulièrement en ce qui concerne l’époque dans laquelle nous vivons, qui est une époque qui connait beaucoup de troubles, notamment dans beaucoup de pays où sont éprouvés les gens du bien et les gens qui suivent la religion et les gens de mérite avec la multiplication des fitan, ce qui pousse certains d'entres-eux à dire, avec une profonde tristesse, dés qu’ils expriment leur situation : l’un d'entres-eux dit : " Ou pourrais-je poser mon regard pour être en paix ? Ou pourrais-je poser mon regard pour être en paix ? Si je sors de chez moi, je ne peux voir autre que des cuisses découvertes devant moi et des poitrines décolletées et des cheveux exhibés…et des fitan qui tendent à se propager alors que je ne suis encore qu’un jeune…"

 

[…]

 

[Fin des paroles du Sheikh]

 

 

 

Source : www.al-badr.net

 

Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al-‘Abbad Al-Badr (Qu'Allah le préserve).

 

Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

 

source de l'article en francais : http://www.alghourabaa.com

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 07:04

Cheikh Salih al Fawzen

 

Question : Noble Cheikh, qu’Allah vous accorde la réussite. Certains étudiants en science, lorsqu'ils écoutent les orientations et les conseils des savants pour les étudiants en science, ils pensent que c'est autrui qui est visé. Ils ne font donc pas leur examen de conscience et ne se remettent pas en question afin de corriger leurs intentions. Avez-vous un conseil à donner à ce sujet ?

 

Réponse : Oui, c'est ainsi et il est possible que nous soyons tous ainsi. Lorsque nous entendons la promesse et la menace, nous entendons seulement la menace et la mise en garde, nous disons que cela est destiné à autrui. Nous n’avons pas conscience que cela nous est destiné. Nous disons : « ceci est pour autrui, ceci est pour les négligents, pour les paresseux... ». Très bien, et toi ? N'es-tu pas négligent ? N'es-tu pas paresseux ? N'as-tu pas de manquement ?! Ils l’interprètent pour autrui et ceci est le problème.

 

Lorsque nous entendons les menaces envers les mécréants, les désobéissants et les hypocrites dans le Coran nous l’interprétons pour autrui, sans prêter attention au fait que cela nous est adressé. Cela nous est adressé à nous. En effet, ceux-là sont partis rencontrer leur Seigneur. Mais toi tu lis le Coran qui est une preuve contre toi et il t'est adressé.

L'audio : ici
source : Abubakr Al Firansi / http://forum.daralhadith-sh.com/

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 06:21

 

Un Homme est venu et lui a dit : "J'ai vu un Homme nu debout sur un tas d'ordures, il avait dans sa main un tambour sur lequel il frappait. Ibn Sîrîn lui dit : "Ce rêve, à notre époque, ne convient que pour Al-Hassân Al-Basrî."

La personne a dit : "Al-Hassân ! Par ALLAH, je Jure, c'est lui que j'ai vu. Ibn Sîrîn a dit : "En effet, le tas t'ordures est cette vie d'ici-bas. Quant à lui, il l'a mise sous ses pieds. Sa nudité est son total détachement vis-à-vis d'elle. Le tambour avec lequel il frappe correspond aux exhortations par lesquelles il frappe les oreilles des gens."


[Shaykh Ibn Kathîr (RahimahuLlah)] {Tiré du "Al-Bidaya Wa An-Nihaya" (p.172)}

Partager cet article
Repost0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 21:31

 

 

Salama Ibn 'Amir (ﻪﻤﺣر ﷲ ) rapporte : « Nous fîmes la prière du vendredi avec Al-Hassan Al-Bassri, et lorsque nous terminâmes, nous nous regroupâmes autour de lui ; il se mit alors à pleurer d'une manière intense, on lui demanda : « Que t'arrive-t-il - qu'Allah te fasse miséricorde - alors que durant ton sommeil le Paradis t'a été annoncé ? » Ses pleurs devinrent plus intenses et il dit : « Et comment ne pleurerais-je pas alors que si l'un des compagnons du Prophète (


ﷲ ﻪﻴﻠﻋ ﻢﻠﺳو) entrait par cette porte de la mosquée, il ne reconnaîtrait que la direction vers laquelle [on se tourne pour prier]…


Puis il ajouta : « Loin s'en faut ! Les souhaits ont fait périr les gens, ont donné des propos sans actes, une connaissance sans patience et une foi sans certitude ; pourquoi vois-je des hommes et ne vois-je pas d'esprit, et entends-je des bruits légers et ne vois-je ni monture ni compagnon ?


Par Allah ! Les gens sont entrés puis sont sortis, ils ont su et ils ont blâmé, ils ont interdit puis ils ont rendu licite. Certes, la religion de l'un d'entre vous est [semblable à un ] brin de paille sur sa langue, si on lui demandait : « Crois-tu au Jour de la rétribution ? » Il répondrait ; « Oui ! » Par le Maître du Jour de la rétribution ! Il ment.


Certes, parmi les comportements du croyant, il doit avoir une force dans la religion, une fermeté accompagnée d'une douceur, une foi accompagnée d'une conviction, une science accompagnée d'une indulgence, une indulgence accompagnée d'une science, une intelligence accompagnée d'une douceur, une belle apparence tout en étant pauvre, une richesse accompagnée d'une modération, des dépenses accompagnées d'une sollicitude, une miséricorde envers celui qui est essoufflé, l'acquittement des droits [d'autrui], une rectitude accompagnée d'une équité ; il n'est pas injuste envers celui qu'il hait, il ne commet pas de péchés afin d'aider celui qu'il aime, il ne calomnie pas, il ne fait pas de clins d'oeil, il ne dénigre pas, il ne tient pas de propos futiles, il ne se divertit pas et il ne s'amuse pas, il ne sème pas la discorde, il ne convoite pas ce qui ne lui appartient pas, il ne nie pas les droits qui sont à sa charge, il ne dépasse pas la limite dans les quantités, il ne se réjouit pas de la turpitude dont est atteint autrui et il n'éprouve pas de plaisir lorsqu'un malheur atteint autrui.


Le croyant fait preuve de recueillement dans sa prière, il s'empresse de s'acquitter de l'aumône légale. Ses propos sont une guérison, sa patience est une piété, son silence est une réflexion, son regard est une leçon. Il fréquente les savants afin d'apprendre, il se tait lorsqu'il est avec eux, afin d'être sain et sauf. Il parle afin de rapporter un butin, s'il se comporte bien, il se réjouit, et s'il se comporte mal, il demande pardon [à Allah].


Si on lui fait des reproches, il cherche à contenter, si on se moque de lui, il fait preuve d'indulgence, s'il subit une injustice, il patiente, si on l'opprime, il s'éloigne, il ne cherche de protection qu'auprès d'Allah, il ne demande l'aide que d'Allah. Il est posé lorsqu'il est en public, il est très reconnaissant lorsqu'il est seul, il est satisfait de ce qu'il possède, il loue [Allah] pour l'aisance. C'est un patient lors des malheurs, le désespoir ne l'atteint pas et il n'est pas vaincu par l'avarice. S'il s'assoit avec ceux qui font du vacarme, on l'inscrit parmi ceux qui invoquent [Allah], et s'il s'assoit avec ceux qui invoquent [Allah], on l'inscrit parmi les insouciants.


Le croyant a un visage souriant, un bon comportement, il est bienfaisant et généreux, il est clément et entretient ses liens de parenté ; on coupe les liens de parenté avec lui et lui, il les entretient, on lui fait du mal et il supporte, on l'humilie et il honore, il est un grand patient lors des malheurs et il supporte les différents préjudices ; la vie terrestre n'a aucune valeur pour lui, c'est pour cela qu'il n'y construit pas de demeure et qu'il n'y change pas de vêtements, il a une bonne confiance [en Allah] et il ne pense pas du mal d'Allah.


Le croyant est paisible, tendre, pieux, pur, vertueux, satisfait, il ne se fait pas piquer deux fois par un même terrier, il est pâle, il a les cheveux ébouriffés, il convoite peu, il est intelligent en ce qui concerne sa religion, et il est niais en ce qui concerne sa vie terrestre.


Le croyant est très respectueux, généreux avec son voisin, il obéit au Tout-Puissant, il fuit les châtiments de l'Enfer, son âme témoigne de la science d'Allah, ses membres invoquent Allah, sa main est tendue vers le bien, il se fatigue à faire son examen de conscience et les gens sont à l'abri de lui.


Le croyant est franc s'il promet, il agrée rapidement, il est loin de la colère, il apprend si on l'instruit, il comprend si on lui explique ; celui qui le prend pour ami est à l'abri, celui qui le fréquente y gagne, il a la raison complète, il oeuvre beaucoup, il a peu d'espoir, il a un bon comportement, il dissimule sa colère. »


Puis il pleura et fit pleurer.


(Ibn Al-Jawzi dans Al-Hasan Al-Basri)

Partager cet article
Repost0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 15:03

 

 

 

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a certes encouragé et incité l’opprimé à la patience lorsqu’il est victime d’une injustice et il l’a informé qu’Allah l’augmente ainsi en honneur. D’après Abou Hourayra, qu’Allah l’agrée, le Messager d’Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Lorsque le serviteur pardonne, Allah ne l’augmente qu’en honneur. ».

 

Et le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a informé que les gens du paradis sont les opprimés. D’après Abou Hourayra, qu’Allah l’agrée, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Ne vous informerai-je donc pas au sujet des gens du paradis ? ». Ils dirent : « Mais si, ô Messager d’Allah. ». Il dit : « Ce sont les faibles opprimés. ».

 

La patience de l’opprimé vis-à-vis de son oppresseur n’est donc pas une faiblesse mais c’est plutôt un triomphe. [L’Imam Ibn Al Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit] : « Rien ne lui accorde le triomphe sur son ennemi comme la patience vis-à-vis de lui, la confiance en Allah et qu’il n’étende pas son retard et son injustice. En effet, à chaque fois qu’il l’opprime, c’est un soldat et une force pour l’opprimé par lesquels l’oppresseur se combat lui-même sans qu’il n’en ait conscience. Son injustice est donc comme des flèches qu’il se tire sur lui-même. Et si l’opprimé voyait cela, il se réjouirait alors de subir son injustice. Cependant, par son manque de clairvoyance, il ne voit que l’aspect apparent de l’injustice sans son résultat et son issue. ».

 

Extrait du livre « L’injustice et son remède à la lumière de la tradition prophétique » de Cheikh Ahmad Ibn Omar Bazmoul, qu’Allah le préserve

 

Source : http://www.ajurry.com/vb/showthread.php?t=35491

 

posté par Abdullah Abou Ibrahim  dans http://forum.daralhadith-sh.com/


Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 17:07

 

 

 

 

Bismillah 


Al-Hassan Al-Basrî (rahimahu'Llah) - m.110H - disait:


« Il est de ton devoir de te lier d'amitié avec celui qui observe l'obéissance à

Allah. Aimer

quelqu'un de pieux revient à aimer Allah. »


(Ibn Al-Jawzi dans « Al-Hassan Al-Basrî »)

Partager cet article
Repost0

                        bm-copie-1.jpg

◐ Rechercher ◑

Au nom d'Allah , le Clément et le Miséricordieux
Louange à Allah , Dieu de l'univers et de tous les hommes
 Vous êtes sur Hadaf al Akhira™  

 " La Salafiyyah n'est pas des Personnes mais plûtot une Croyance et une Voie" 
 Sheikh 'Ubayd al Jabiri